Château La Fon du Berger – 2015

              ILLUSTRATIF

En tant que membre du club Art & Vin, si vous achetez ce produit vous gagnerez 1 Point !

Prix 14,00 Club 12,60

  • Icone OeilBelle robe rubis brillante
  • Icone NezArômes délicats de fruits rouges et des notes confites
  • Icone BoucheCe Cru Bourgeois est délicat mais tout aussi complexe avec des tanins fins et une finale agréable
  • Icone Mets VinIdéal avec du gibier, de l'agneau, une pièce de boeuf mais aussi un plateau de fromages
  • Icone Vigne60% Cabernet Sauvignon - 30% Merlot - 5% Cabernet Franc - 5% Petit Verdot

Second vin de la Famille Bougès, Le château La Fon du Berger est un Cru Bourgeois depuis de nombreuses années.

Présentation du vigneron

L’aventure commença en 1983, quand Gérard Bougès s’installa sur les terres familiales du Fournas, sur la commune de Saint Sauveur.C’est avec de la passion, et de la détermination qu’il acheta et planta d’autres parcelles pour arriver en 1988 à produire son premier millésime à la propriété, millésime qui fut le signe d’un destin prometteur. La suite révélera d’autres acquisitions et plantations, et la construction du cuvier actuel dans le prolongement du chai à barriques en 1999. Celui-ci est entièrement composé de cuves inox et permet d’avoir un outil de travail fonctionnel et moderne.1999 fût l’année de la première vinification du Pauillac sur l’exploitation.

Présentation du vignoble

Le vignoble bénéficie d’un encépagement traditionnel en Médoc avec 60% de Cabernet Sauvignon, 35% de Merlot, et 5% de cépages plus marginaux tel que le Petit Verdot et le Cabernet Franc. C’est dans l’assemblage minutieux de ces cépages que nait toute la richesse et la typicité des vins. L’âge moyen des vignes se situe entre 20 et 30 ans, ancienneté que l’on pourrait qualifier dans la "force de l’âge". Toute la complexité des assemblages réside aussi dans l’association de vielles vignes, âgées de presque cinquante ans, qui connaissent désormais la sagesse, à la fougue et à la vigueur des jeunes plantes, qui attendent un enracinement plus profond pour puiser l’énergie nécessaire à produire un nectar plus délicieux…